Tendance Pool Staging : 4 niveaux d’intervention pour des piscines au goût du jour

Le pool staging répond autant aux attentes des propriétaires de piscines qui veulent les remettre au goût du jour, qu’aux acquéreurs de biens immobiliers déjà équipés souhaitant personnaliser leur espace. Dans tous les cas, il s’agit d’investir pour rénover afin de renforcer les fonctionnalités, le confort, les performances énergétiques, l’esthétisme ou l’utilisation du bassin. Une enquête qualitative et quantitative menée par le cabinet Decryptis auprès de possesseurs de piscines a étudié leurs attentes et leurs actions en la matière.

Cette enquête, conduite auprès des possesseurs de piscines, qu’ils aient eux-mêmes procédé à l’acquisition de leur piscine ou qu’ils aient emménagé dans une maison équipée, permet de distinguer 4 grands niveaux de pool staging : si la première relève du remplacement à l’identique, les trois autres impliquent de réels changements ; il s’agit de l’amélioration, du relooking et de la restructuration. Aujourd’hui, plus du 1/4 des piscines françaises ont déjà fait l’objet de l’une de ces 4 interventions de rénovation sur leur bassin (26%), dont près de 45% des piscines acquises avant 2001.

 

 

Remplacement à l’identique : des propriétaires satisfaits de leur piscine !

Le premier constat de l’enquête menée par Decryptis auprès des possesseurs de piscines, qu’ils aient eux-mêmes procédé à son acquisition (les « acquéreurs ») ou qu’ils aient emménagé dans une maison déjà équipée (les « emménagés »), est éloquent : ils sont satisfaits de leur équipement ! Même si leur bassin a été construit il y a 10-15 ans, ils n’envisagent pas de procéder à de profonds changements. Les acquéreurs estiment avoir été bien conseillés dès le départ dans leur projet et posséder un bassin correspondant à leurs attentes : «elle nous convient (…) », « nous sommes contents de sa taille, de sa forme et de tout ce qu’on a pris au moment de l’achat».

Spontanément, la rénovation de leur bien est donc pour eux synonyme de remplacement à l’identique. C’est le cas pour 1 intervention sur un bassin existant sur 2. Il s’agit alors de remédier à une situation liée à l’usage de la piscine pour qu’elle puisse retrouver son parfait état de fonctionnement.

Cependant, ils restent ouverts aux suggestions des professionnels et sont également séduits par des évolutions plus marquées, faisant appel aux innovations du marché qui peuvent leur permettre de simplifier l’utilisation de leur piscine, de favoriser les économies et le respect de l’environnement, de l’adapter aux nouvelles tendances esthétiques et de prolonger son usage dans de nouvelles conditions de confort. Ainsi, dans 47% des rénovations, les possesseurs de piscines changent certains de leurs équipements pour des éléments plus actuels et/ou plus performants (couverture, projecteur, électrolyseur, etc.). De plus, dans 14% des cas, ils rajoutent un élément complémentaire au bassin (chauffage, système automatique d’injection, escalier, balnéo, …).

 

Amélioration : des équipements nouvelle génération pour des performances renforcées

Dans son enquête, Decryptis a ainsi mis en évidence l’envie que peuvent avoir certains possesseurs d’actualiser les équipements de leurs piscines. S’ils sont toujours en état de fonctionnement, ils constatent qu’ils montrent des signes d’usure ou peuvent créer des désagréments à l’utilisation. Il s’agit donc de les remplacer avec des matériels nouvelle génération, permettant de favoriser les économies budgétaires et la préservation de l’environnement. Les professionnels peuvent alors proposer des solutions permettant notamment de diminuer la consommation de la piscine, tant en eau qu’en énergie.

De nombreux facteurs permettent de diminuer la consommation d’énergie des systèmes de filtration. Les systèmes privilégient désormais l’allongement du temps de filtration sur la puissance : les petits moteurs, moins énergivores, ont pris le pas sur les gros. Pour optimiser la filtration, les réseaux hydrauliques sont également conçus pour faciliter la circulation de l’eau en limitant les pertes de charge. Les professionnels utilisent désormais un logiciel de calcul dédié pour créer les installations, notamment en simplifiant les réseaux pour éviter les coudes, les carrefours, etc.

De plus, la sensibilisation des propriétaires de piscines à la juste programmation des durées de filtration peut également permettre de limiter la consommation énergétique. Il faut notamment savoir que le temps journalier de filtration dépend de la température de l’eau.

Les pisciniers proposent également de nouveaux systèmes pour traiter l’eau, à l’image des systèmes à électrolyse. Au contact de la cellule de l’électrolyseur, le sel se transforme immédiatement en chlore qui détruit algues et germes avec une grande efficacité, avant de se retransformer en sel. L’électrolyse au sel repose donc sur un cycle perpétuel. Les professionnels développent également des produits de traitement alternatifs au chlore : à l’oxygène actif, à l’ozone, aux UV, etc.

Pour les piscines équipées de système de chauffage, la consommation d’énergie a été divisée par 9 entre 1980 et 2015. Elle est passée de 15 000 kWh/an en 1980, avec un réchauffeur électrique ou un échangeur ayant un rendement proche de 1, à 1 570 kWh/an aujourd’hui, avec une pompe à chaleur ayant un rendement proche de 4. En 2025, des solutions hybrides déjà existantes seront peut-être généralisées, avec des pompes à chaleur ayant un rendement proche de 6, le développement de systèmes de chauffage solaire, etc.

Par ailleurs, le fonctionnement et l’entretien de la piscine de demain peuvent être aujourd’hui simplifiés grâce à la gestion des tâches à distance et à leur automatisation. De très nombreuses innovations visant à faciliter l’utilisation et l’entretien des 

piscines sont déjà disponibles sur le marché. Par exemple : des robots 100% automatiques ; des coffrets électriques capables d’optimiser la filtration selon la température de l’eau ; des appareils de désinfection automatiques ou semi-automatiques, …

De plus, de nombreux systèmes sont désormais contrôlables à distance, par internet, pour surveiller et agir à distance sur l’état de l’eau, mettre en route l’éclairage, la pompe à chaleur, le robot, fermer le bassin, etc. Les paramètres à contrôler et les éventuelles anomalies rencontrées sont envoyés directement sur le smartphone ou la tablette pour permettre des interventions immédiates à distance.

Ce type d’équipement peut permettre à un piscinier de gérer un parc complet de piscines, de réaliser un diagnostic de l’état de l’eau avant de se déplacer pour organiser son intervention et, si besoin, de lancer des actions correctives avant son arrivée.

 

Relooking : la piscine surfe sur les dernières tendances

Le relooking des piscines constitue un troisième niveau d’intervention sur les bassins existants mis en évidence lors de l’enquête Decryptis. Les possesseurs de piscines ont envie d’une amélioration technique de leurs équipements tout en en profitant pour adapter leur bassin aux nouvelles tendances esthétiques. De nombreuses solutions s’offrent à eux car les piscines jouent en effet un rôle clé dans la décoration extérieure. Leur aspect peut être métamorphosé en jouant tout simplement sur leur éclairage ou bien sur la couleur du revêtement, les margelles, les plages, les moyens d’accès ou encore la forme du bassin.

À la tombée du jour, les lumières des spots LED donnent ainsi de nouvelles couleurs aux piscines. Les bassins illuminés de rose, mauve, vert, jaune, orange… offrent une nouvelle vision du jardin et créent des ambiances exceptionnelles. Les possibilités de variations chromatiques sont très nombreuses et la plupart des spots peuvent être programmés pour que les jeux de lumières se succèdent au rythme des ambiances souhaitées.

Les revêtements jouent également un rôle majeur dans l’aspect général de la piscine. Il est désormais possible de choisir un très large éventail de couleurs de revêtements. L’eau prend ainsi des teintes « vert lagon » sous l’influence d’un revêtement beige, elle devient « bleue électrique » sur du gris, ou encore presque transparente sur du blanc. À chacun de choisir sa couleur pour créer l’environnement répondant le mieux à ses envies du moment ! Les mosaïques font également un grand retour. Avec des formes et des couleurs très actuelles, elles ponctuent harmonieusement lignes et couleurs environnantes.

Les accès au bassin dont certains relèvent plutôt d’une restructuration (cf. page suivante), les margelles ou les plages peuvent également être modifiés pour relooker l’espace piscine, dont la forme elle-même peut également être transformée. Tout est désormais envisageable pour relooker son espace de baignade avec l’expertise d’un professionnel « Propiscines® », reconnu pour son savoir-faire. En effet, la modernisation nécessite un état des lieux complet et précis pour déterminer les meilleures interventions à apporter.

 

Restructuration : une nouvelle étape dans la vie des espaces piscines

Le quatrième niveau d’intervention identifié par Decryptis auprès des possesseurs de piscines est la restructuration. L’équipement est alors toujours en bon état de fonctionnement, mais ne répond plus à l’utilisation qu’en font les propriétaires. Dans cette situation, seul un changement important est en mesure d’adapter la piscine aux nouvelles attentes.

Il est par exemple possible d’orienter le bassin vers davantage de plaisir et de bien-être en réduisant le volume d’eau nécessaire avec une diminution de la profondeur de la piscine, en passant par exemple de 2 m à 1,40 m.

Les propriétaires peuvent également avoir envie de nouveaux aménagements, en remplaçant leur échelle par des escaliers, en y incorporant une balnéo pour s’assoir et se détendre, etc.

De plus, pour tous ceux qui ont envie d’allonger la saison des baignades, il est possible de préserver la température de l’eau en été avec une couverture. Désormais, il existe également des couvertures automatiques à lames solaires. Ces couvertures nouvelle-génération présentent l’avantage de concilier sécurité, en protégeant le bassin, et chauffage solaire pour bénéficier d’une eau chauffée sans la moindre dépense énergétique.

De leur côté, les abris permettent aussi de conserver une température d’eau idéale, car l’effet de serre apporte une augmentation de 5 à 8 degrés de la température de l’eau. À l’image des bassins, les abris se perfectionnent avec de nouvelles options de confort ou esthétiques : accès aisé au bassin, motorisation, teinte de la structure, etc.

Pour un prix compris entre environ 7 000 et 35 000 euros, les abris présentent de nombreux avantages : ils captent et conservent la chaleur, prolongent la durée d’utilisation du bassin en se baignant sous un espace couvert et protègent de la pluie et du vent pendant la baignade !

Et ce n’est pas tout : l’abri facilite l’entretien de la piscine en limitant la chute d’impuretés et, lorsqu’il est aux normes (norme NF P 90 309), il constitue un dispositif de sécurité qui répond aux exigences de la loi sur la sécurité des piscines.

De plus, les abris hauts, dits « résidentiels », qu’ils soient adossés à la maison ou implantés au cœur du jardin, créent de véritables espaces à vivre supplémentaires !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *