Abris de Piscine : un équipement de plus en plus apprécié

Le marché des abris a fait un vrai bond, comme le confirme la dernière étude menée par la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP). Le nombre de nouveaux abris installés annuellement est ainsi passé de 8 300 en 2003 à près de 13 650 en 2015, pour atteindre un total de près de 180 000 abris sur le territoire.

En valeur, le marché a également largement progressé ces dernières années : le chiffre d’affaires réalisé par les professionnels du secteur est ainsi passé de 78,5 millions d’euros en 2003 à plus de 168 millions d’euros en 2015.

Dans ce secteur, le savoir-faire des 40 fabricants français qui se partagent le marché est largement reconnu : les abris vendus sur le territoire sont en majorité « made in France », à 86,8% en 2015. Les propriétaires de piscines privilégient en effet la proximité et le service dans le choix de leurs abris.

De plus, les fabricants français savent adapter leurs offres en fonction des attentes des consommateurs et des évolutions du marché, qui s’orientent vers des piscines plus petites et davantage équipées : nage à contre-courant, etc. Ainsi, à l’image des bassins, les abris se perfectionnent avec des options de confort ou esthétiques : accès aisé au bassin, motorisation, teinte de la structure, etc.

Des abris pour toutes les envies de piscines

Dans un contexte économique pourtant tendu, les Français sont séduits par les multiples qualités des abris. Pour un prix compris entre environ 7 000 et 25 000 euros, avec une moyenne située aux alentours de 15 000 euros, les abris sont en particulier très utiles pour allonger la saison des baignades, faciliter l’entretien des bassins et répondre à l’obligation d’installer un système de sécurité, s’ils sont aux normes. Ils ont tous les atouts pour améliorer le confort des propriétaires de piscines : ils diminuent le coût du chauffage et protègent du vent.

Il existe une multitude d’abris différents pour répondre aux différentes attentes des consommateurs : du basique au sur-mesure, tout est possible.

D’une part, l’abri peut être bas ou haut : à 1 m de la surface de l’eau, il permet de protéger le bassin et de nager ; lorsqu’il est plus haut, à partir d’1,80 m, il englobe le bassin et ses plages pour créer une « pièce » supplémentaire. Les abris bas sont les plus vendus en France (78,3% des ventes en 2015).

D’autre part, l’offre se répartit en 4 grandes catégories d’abris. En 2015, il s’est vendu :

  • Des abris télescopiques : avec ou sans rails au sol, hauts ou bas. Ils permettent de libérer l’intégralité du bassin une fois repliés.
  • Des abris amovibles : par opposition aux fixes et aux télescopiques, ils regroupent les abris déplaçables, les relevables avec des pieds de maintien et les coulissants ne libérant qu’une partie du bassin. Ce sont, dans tous les cas, des abris bas.
  • Des abris fixes : il s’agit soit de « structures légères » non isolantes ou de vérandas traditionnelles isolantes sur piscines, reliées ou non à l’habitation.
  • D’autres types d’abris – souples notamment, comprenant les bulles ou dômes gonflables fixes et les abris repliables à l’extrémité du bassin (type soufflet ou accordéon).

Les abris de piscines : confort de baignade et d’entretien

Un abri permet de capter et de conserver la chaleur, mais aussi de faciliter l’entretien de la piscine. En effet, fermé, il permet d’éviter chute de feuilles, d’insectes, de terre, etc. qui salissent l’eau. En permettant de chauffer l’eau grâce au soleil et en protégeant le bassin des pollutions, les abris s’inscrivent dans une démarche développement durable. Et les abris contribuent à créer de véritables espaces de détente pour toute la famille, permettant, de ce fait, de participer à la valorisation du patrimoine.

Bon à savoir : un abri de piscine aux normes (norme NF P 90 309) constitue un dispositif de sécurité qui répond aux exigences de la loi sur la sécurité des piscines.

En plus de procurer une sécurité complète de la piscine en enveloppant l’intégralité du bassin, ils apportent d’autres avantages non négligeables tels que :

  • L’augmentation de la durée de baignade, car l’effet de serre apporte une augmentation de 6 à 10 degrés de la température de l’eau, permettant de se baigner de mi-mars à
    mi-octobre selon les régions.
  • La protection contre les impuretés (feuilles, épines, poussières, pollens…) qui simplifie le nettoyage du bassin.
  • La suppression de la mise en hivernage de la piscine, dans les régions tempérées, il suffit de laisser tourner la filtration pendant quelques heures chaque jour, cette opération combinée avec l’effet de serre évitera à l’eau de geler.

Cat 11 - Or - Concept Alu - UP (2)

 

Découvrez les abris de Piscine, 1 équipement de plus en plus apprécié des Français Click to Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *