Croissance spectaculaire du nombre de piscines en 2016 : l’atout bien-être à domicile plébiscité par les français !

Le marché des piscines continue sur son excellente lancée. En 2016, la croissance est à nouveau au rendez-vous, avec des progressions à deux chiffres, tant en termes de chiffre d’affaires que de nombre de piscines vendues. En 1 an, le marché des piscines s’est ainsi envolé de +14% en valeur et de +19% en volume, pour atteindre un niveau proche de l’année record de 2007. Fin 2016, on dépassait ainsi les 1,9 million de piscines en France. Avec près de 83 000 nouvelles piscines installées dans le courant de l’année, le territoire compte désormais 1,14 million de bassins enterrés (+39 212 vs 2015) et 776 950 hors sol (+43 750 vs 2015). Pour 2017, les professionnels ont également toutes les raisons d’être optimistes puisqu’ils ont établi un nombre de devis en hausse de +6,5% par rapport à 2015.

La piscine : un lieu de vie à part entière

Le succès est notamment dû à la mobilisation des professionnels, qui ont su ancrer les piscines au cœur des nouvelles tendances. Les piscines sont en effet devenues bien plus que de simples lieux de baignade, elles sont en phase avec les nouvelles attentes des Français, qui ont envie de convivialité, de détente et de bien-être à domicile. Les professionnels conçoivent désormais la piscine comme un lieu de vie à part entière, intégré au paysage alentour, avec de nombreux équipements et accessoires pour varier les activités, transformer son bassin en véritable « thalasso » à domicile et améliorer son confort d’utilisation et d’entretien.

Des professionnels de la piscine engagés

Ils multiplient les offres et produits de qualité inscrits dans ces nouvelles tendances. Reconnus pour la qualité de leurs prestations, ils sont désormais plus de 1 000 réunis au sein de la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa (FPP). En outre, plus de
400 points de vente sont titulaires du label Propiscines®, permettant de garantir un haut niveau d’expertise aux consommateurs.

De plus, les piscinistes français attachent une importance majeure à la préservation de l’environnement et axent leur travail sur la piscine basse consommation. L’indispensable maîtrise de l’eau fait ainsi partie de leurs priorités.

Les piscines : lieux de détente et de bien-être à domicile

Naturellement ancrées au cœur des nouvelles tendances du bien-être à domicile, les piscines sont propices aux retrouvailles en famille ou entre amis et offrent tous les bienfaits des activités pratiquées en milieu aquatique. Ces espaces favorisent ainsi l’activité physique des enfants et des adultes, que ce soit pour partager des instants ludiques en famille ou entre amis ou des moments plus sportifs en solo. Offrant des séances de « thalasso » à domicile, l’eau permet notamment au corps d’être en apesanteur pour limiter les contraintes liées aux mouvements. Les activités aquatiques ont également un grand intérêt cardio-vasculaire et la natation et l’aquagym renforcent muscles, tendons et os. Nager est aussi un excellent moyen de diminuer le stress, de limiter les effets de l’hypertension, de lutter contre le surpoids, etc. Pour accentuer encore ces effets bien-être, les spécialistes des piscines proposent désormais de plus en plus d’équipements, comme les spas intégrés, la nage à contre-courant, les aquabikes, les jets de massage, les harnais de nage, etc. En effet, si les bassins sont plus petits qu’auparavant, ils sont également beaucoup plus équipés en fonction des envies des consommateurs. De l’escalier à la fontaine, tout est désormais possible.

De plus, leur entretien est également facilité, avec les nombreuses évolutions techniques du secteur et la généralisation de matériels comme les robots de nettoyage.

Piscine basse consommation : une eau maîtrisée

Inscrits dans une démarche durable, les professionnels de la piscine proposent de nombreuses solutions pour tendre vers la piscine basse consommation. L’eau fait ainsi partie de leurs priorités, avec des piscines encore moins gourmandes en eau qu’auparavant. Le volume utile au remplissage d’un bassin a ainsi été divisé par 3 en 25 ans, passant de 130 m3 pour une piscine de 12×6 m dans les années 80 à 45 m3 pour 8×4 m aujourd’hui. Son renouvellement en eau ne représente désormais que 15 m3 par an, soit deux fois moins qu’une simple fuite au goutte à goutte d’un robinet (env.35 m3/an). Un renouvellement qui peut également être assuré par les eaux de pluie dans certaines régions et qui peut même être évité en faisant appel à l’hivernage « au compresseur », proposé par de nombreux spécialistes, vidangeant les canalisations pour éviter d’abaisser le niveau d’eau durant l’hiver. Par ailleurs, il existe de nombreux systèmes permettant de restreindre la consommation de l’eau en évitant son évaporation : couvertures, abris, etc. De plus, certains équipements comme les robots permettent également de limiter l’utilisation d’eau en réduisant l’encrassement des filtres et donc leur nettoyage. Par ailleurs, les professionnels proposent de nombreux conseils et solutions pour diminuer l’utilisation des produits de traitement, qui ne représentent désormais que 20% du traitement de l’eau, puisque 80% du travail résulte des opérations mécaniques. Les professionnels proposent des solutions de pré-dosage ou des systèmes automatiques pour limiter l’utilisation des produits de traitement. De plus, ils sont à la disposition des propriétaires pour analyser précisément leur eau et leur fournir les conseils appropriés à son traitement.

Pour vous accompagner dans la maîtrise de l’eau de votre piscine, la FPP a réuni de nombreux conseils et informations au sein d’un dépliant disponible gratuitement sur le site : propiscines.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *