L’éclairage : pleins feux sur les piscines jusqu’au bout de la nuit!

À la tombée du jour, les lumières donnent des couleurs aux piscines. Les bassins illuminés de rose, mauve, vert, jaune, orange, … deviennent des éléments de décor à part entière et offrent une nouvelle vision du jardin. Les possibilités de variations chromatiques sont très nombreuses et la plupart des spots peuvent être programmés pour que les jeux de lumières se succèdent au rythme des ambiances souhaitées.

Outre cet aspect esthétique, l’éclairage d’une piscine permet de profiter plus longtemps du bassin, pour s’y baigner à toute heure du jour et de la nuit.

Il existe différents types d’éclairage. Tout d’abord, les systèmes peuvent être :

• immergés dans le bassin pour l’éclairer de l’intérieur. Il faut alors anticiper leur installation avant la pose du revêtement !
• hors de l’eau : il servent surtout à éclairer les abords de la piscine dans un but à la fois esthétique et sécuritaire.

Les projecteurs utilisés peuvent être de 4 grands types :

• halogène : assez bon marché et moins gourmands en énergie que ceux à incandescence, mais ils ont tendance à éclairer avec un faisceau de diamètre réduit.
• LED : leur plus grand avantage réside dans leur faible consommation électrique. Il existe des LED blanc, mais aussi des LED multicolores.
• solaire : il s’agit d’un éclairage écologique et économique sur le long terme. Il existe des projecteurs à fixer dans le sol à proximité du bassin ou des lampes solaires flottantes à disposer sur l’eau.
• fibre optique : elle fonctionne grâce à un générateur de lumière équipé d’une lampe unique. Ce générateur est placé à une certaine distance de la piscine et vient éclairer la fibre optique. La fibre optique présente l’avantage d’avoir une durée illimitée dans le temps et d’être très économe. Elle est aussi très sûre puisqu’elle ne présente aucun risque d’électrocution. Avec la fibre optique, on met en valeur le pourtour du bassin plus qu’on ne l’éclaire véritablement.

Un éclairage plus économe : dans les années 80, les systèmes d’éclairage des piscines étaient composés d’ampoules à incandescence, en moyenne deux, d’une puissance de 300 watts chacune. Aujourd’hui, une LED de 30 watts suffit à éclairer un bassin et demain, une seule LED de 15 w sera suffisante.

FPP - Adocom-RP


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *