Les piscines ont le vent en poupe et les professionnels mettent plein cap sur le respect de l’environnement

À quelques semaines de l’ouverture du Salon Piscine & Spa à Paris (7-15 décembre), tous les chiffres du marché de la piscine privée sont au vert. 2019 s’annonce même comme la 4e année de hausse consécutive. Sur 1 an, à fin juin 2019, le nombre de piscines vendues en France enregistre en effet une croissance de +10,5 % et le chiffre d’affaires une augmentation de +15,5 %, laissant présager une année record.

Le marché des piscines connaît en effet un véritable phénomène de démocratisation :  en 2018, on comptait plus de 2,5 millions de piscines privées de plus de 10m2, soit 1 pour 27 habitants. Au plus près des attentes des consommateurs, avec des piscines plus petites et davantage équipées, les professionnels ont décidé d’accompagner cet essor sans précédent de façon responsable en mettant l’accent sur la préservation de l’environnement.

Si la piscine basse consommation est déjà bel et bien une réalité, tant au niveau de l’eau que de l’énergie, les professionnels franchissent un nouveau palier. Réunis en France au sein de la Fédération des Professionnels et du Spa (FPP), ils ont initié un grand projet visant à établir, à l’échelle européenne, la première norme environnementale du secteur. Une grande première qui permettra aux consommateurs, d’ici début 2023, de disposer d’informations claires et précises sur les performances environnementales liées au fonctionnement de chacun des équipements composant une piscine ainsi que de la piscine dans sa globalité. Cette avancée inédite dans le secteur, accompagnée par l’AFNOR en France, résulte de l’important travail mené dans le domaine par la FPP, qui a créé sa Commission Développement Durable dès 2006. Fortement mobilisé, ce groupe de travail a également lancé un autre grand chantier visant à optimiser le recyclage des matériaux, dans le cadre de la loi sur l’économie circulaire. Cette mobilisation a déjà permis d’élaborer le Guide du Recyclage à destination des professionnels, qui sera publié début 2020.

Environnement : les fabricants et les piscinistes français passent à la vitesse supérieure

Les spécialistes de la piscine sont engagés de longue date en faveur de la préservation de l’environnement, qui fait partie des points clés de l’engagement des professionnels labellisés « Propiscines® ».  Ils passent aujourd’hui à la vitesse supérieure en lançant un référentiel européen inédit en la matière.  Cette norme volontaire vise notamment à : maîtriser l’impact environnemental de l’utilisation des piscines en équipant le bassin avec des matériels adaptés aux justes besoins et compatibles entre eux ; à améliorer l’efficacité des produits sur le marché et à favoriser le développement de produits économes en énergie et respectueux de l’environnement ; à promouvoir les bonnes pratiques de durabilité (économies d’énergie et d’eau, réduction du bruit …). Pour les consommateurs, la norme représente l’assurance d’un choix simplifié en se basant sur des pictogrammes clairs, fiables et comparables. Par ailleurs, la FPP va encore plus loin en s’intéressant au cycle de vie des piscines et au recyclage de ses équipements. Son objectif est d’optimiser le recyclage en déterminant les meilleures filières possibles. Dans un premier temps, elle va publier, en début d’année, un Guide du Recyclage inventoriant l’ensemble des obligations et des possibilités existant aujourd’hui en la matière afin d’accompagner les piscinistes dans leur démarche durable.

Piscines basse consommation : la révolution durable a commencé

Les professionnels de la piscine proposent de nombreuses solutions pour permettre aux consommateurs de tendre vers la piscine basse consommation, que ce soit au moment de la première installation de leur bassin, de son amélioration ou de sa rénovation. Aujourd’hui, l’empreinte carbone d’une piscine de 8 x 4 m est réduite à 250 kg de CO2 par an[1], soit moins d’un aller-retour Paris / Marseille en voiture. Ces dernières années, de nombreux progrès ont en effet eu lieu du côté de la consommation d’énergie des piscines, tant en matière de puissance nécessaire à la filtration, que de chauffage ou d’éclairage. Du côté de la consommation d’eau, même si la consommation de l’ensemble du parc des piscines en France ne représente déjà que 0,1 % de la consommation d’eau nationale, les avancées sont également spectaculaires. Le volume utile au remplissage d’un bassin a ainsi été considérablement réduit avec la démocratisation du marché et la diminution de la taille des bassins. Par conséquent, le volume d’eau nécessaire au renouvellement a diminué, voire complètement disparu dans certaines régions puisqu’il peut être assuré par les eaux de pluie. Par ailleurs, les professionnels proposent de nombreux conseils et solutions pour diminuer l’utilisation des produits de traitement, qui ne représentent à ce jour, que 20% du traitement de l’eau, puisque 80% du travail résulte des opérations de filtration.

Pleins feux sur des piscines innovantes accessibles au plus grand nombre

Attentifs à l’évolution de la demande, les professionnels rivalisent d’imagination pour répondre au mieux aux attentes des consommateurs, comme en témoignent les nombreuses innovations récompensées par les Trophées de la Piscine et du Spa qui viennent d’être décernés. Cette 14e édition met notamment en lumière les nouveautés adaptées aux espaces réduits et à certaines exigences budgétaires, avec des catégories à moins de 20 000 euros, moins de 10 m2 et moins de 40 m2, tout en conservant les piscines d’exception, couloirs de nage… En tout, le jury a examiné plus de 300 dossiers concourant dans 15 catégories distinctes pour déterminer un palmarès de 36 lauréats, dont deux prix spéciaux. Désormais, c’est au tour du grand public de désigner sa piscine préférée. Les votes sont ouverts du 1er décembre jusqu’au 29 février prochains sur le site internet de la FPP : propiscines.fr. Parmi les internautes participants, l’un sera tiré au sort pour gagner un coffret Relais & Châteaux.

Et, pour bénéficier des conseils des professionnels et découvrir toutes leurs nouveautés, le Salon de la Piscine et du Spa attend le grand public du 7 au 15 décembre à Paris, Porte de Versailles.

Découvrez le Dossier de Presse dans son intégralité.

[1] Calcul issu d’un logiciel créé pour la FPP par un consultant agréé par l’ADEME


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *