Pas à pas : mode d’emploi d’une piscine réussie

Cat 1 - Argent - Piscines JPS SPAPISCINES - L'esprit piscinePiscine Printemps : il est encore temps de se décider !

Il est possible de se lancer dans son projet piscine à tout moment de l’année, même en mai… Une décision prise au printemps peut encore permettre d’envisager des plongeons pour l’été !

L’emplacement : un choix déterminant

Le choix de l’implantation d’une piscine : un petit jardin fleuri, une prairie verdoyante… avec une Piscine et… ce n’est que du bonheur !, est essentiel. Important : prendre les conseils d’un professionnel Propiscines® (www.propiscines.fr).

Quelques paramètres ne doivent pas être oubliés, l’emplacement doit être :

  • à proximité du lieu de vie afin d’en faciliter la surveillance,
  • intégré harmonieusement au paysage,
  • le plus ensoleillé possible,
  • correctement orienté dans le sens des vents dominants,
  • à l’abri des regards indiscrets.

Bon à savoir

Bassins : un large choix pour tous les budgets

Cat 10 - Argent - AdevaUne piscine hors-sol permet d’accéder aux joies de la baignade avant de passer à la vraie piscine enterrée, également devenue très accessible grâce à l’évolution des techniques.
Il existe, en effet, une très large gamme de piscines enterrées, dont les prix démarrent à 6 000 / 7000 euros pour celles à installer soi-même, et dès 25 000 € lorsqu’elles sont installées par un professionnel. Panneaux, coques polyester, bétons,… les procédés sont variés et le choix vaste pour s’adapter aux besoins de chacun ! Il faudra investir davantage pour réaliser une piscine sur-mesure et particulièrement équipée.

De plus, la construction d’une piscine enterrée correspond à un investissement et doit être raisonné sur le long terme, au même titre qu’une maison. Ainsi, un crédit de 7 000 € revient à seulement 65 € par mois sur 156 mois (13 ans) et un crédit de 15 000 € à environ 135 € par mois sur 156 mois.

  • Les hors-sol : le premier pas

Ce sont des piscines à “poser” à même le sol. Il est indispensable de porter son choix sur un produit de bonne qualité assurant des garanties suffisantes pour une bonne utilisation. Afin de bénéficier d’une qualité d’eau satisfaisante, une piscine hors-sol doit au minimum être équipée d’un système de filtration. Ces piscines ne sont pas toujours conçues pour être enterrées.

De 700 € à 10 000 € environ.

  • Les coques polyester : la rapidité

Ce type de piscine entièrement préfabriquée en polyester peut être monté très rapidement par un professionnel. Toutefois, les monocoques, qui doivent faire le trajet de l’usine jusqu’au jardin d’un seul tenant doivent respecter des dimensions permettant leur transport. La mise en place est rapide mais nécessite une excellente préparation du terrain d’accueil.

De 15 000 à 45 000 € environ, installée (suivant équipements : abris, couverture automatique, chauffage, nage à contre-courant et traitements automatiques).

  • Les panneaux : la souplesse

Panneaux en acier, polymères, aluminium, béton précontraint… le choix des matières est grand, pour un montage à faire soi-même ou à confier à un professionnel. Les panneaux peuvent s’assembler de multiples façons, permettant une grande souplesse dans le choix de la forme du bassin.

De 7 000 € à 15 000 € environ en kit et de 20 000 € à 45 000 € ou plus en « prêt à plonger » (suivant équipements : abris, couverture automatique, chauffage, nage à contre-courant et traitements automatiques).

  • Les bétons : le “sur-mesure”

Ces piscines sont dessinées pour vous et construites, exclusivement par des professionnels qui font des bassins “sur-mesure”, selon les besoins et les envies du futur propriétaire en fonction des cahiers des charges spécifiques.

A partir de 35 000 € environ. 

Des revêtements pour tous les goûts

Le revêtement apporte la touche finale à la piscine. S’il joue un rôle décoratif, il assure aussi parfois l’étanchéité du bassin, son importance est alors essentielle. Les professionnels proposent un large choix de revêtements aux consommateurs pour répondre à leurs différentes attentes :

  • Les enduits de décoration

Les enduits de décoration sont posés par des professionnels, qui les appliquent en général aux piscines en béton. Ils facilitent l’entretien de la piscine.

  • Les liners

En PVC, le liner est fabriqué en usine aux dimensions du bassin. Il offre la possibilité de choisir différents motifs et couleurs. Il est facile à entretenir.

  • Le PVC armé

Les revêtements en PVC armé sont composés de 2 feuilles de PVC  ressoudées avec une trame polyester entre les deux. Facile à entretenir et disponible en différents coloris, ce produit est soudé sur place par un professionnel et accepte une température d’eau constante plus élevée.

  • Les polyesters

Le polyester est utilisé pour les piscines monocoques préfabriquées ou pour les structures en béton ou en application sur maçonnerie par des professionnels afin d’en assurer l’étanchéité.

  • Les carrelages

Le carrelage est idéal pour décorer la piscine mais fragile et onéreux. Il doit être posé sur une surface parfaitement étanche, travail délicat, à réaliser par un professionnel. Il n’assure pas l’étanchéité à lui seul.

Sécurité : 4 dispositifs au choix

Pour mémoire, la loi du 3 janvier 2003 oblige les propriétaires de piscines privées familiales enterrées à se munir d’un système de protection visant à prévenir le risque de noyade. Pour son application, le décret du 7 juin 2004 laisse aux propriétaires le choix entre différents matériels :

  • LES ALARMES de piscines (NFP 90 307-1). De plus, les alarmes par immersion doivent respecter les prescriptions du décret du 16 août 2009 qui les réglemente.
  • LES BARRIÈRES de protection (NFP 90 306)
  • LES COUVERTURES DE SÉCURITÉ (NFP 90 308)
  • LES ABRIS de piscines (NFP 90 309)

Bon à savoir 2

Urbanisme : les règles à connaître

Depuis le 1er octobre 2007, les piscines doivent répondre aux dispositions suivantes :

  • Sont dispensées de formalité au titre du Code de l’urbanisme :
    • Les piscines non couvertes, dont la surface de bassin est < 10 m².
    • L’interprétation des dispositions relatives aux installations temporaires conduit à considérer que les piscines dites “hors sol” démontables et dont la durée d’installation ne dépasse pas trois mois, sont dispensées de toute formalité, sous réserve, passé ce délai, de remettre les lieux en configuration initiale.
      Une piscine hors-sol qui reste installée plus de 3 mois est soumise aux mêmes dispositions qu’une piscine enterrée.
      Pour choisir l’implantation il faut néanmoins respecter le plan local d’urbanisme.
  • Sont soumises à Déclaration préalable :
    • Les piscines non couvertes, dont la surface de bassin est < 100 m².
    • Les piscines dont la surface de bassin est < 100m², équipées d’une couverture (fixe ou mobile) dont la hauteur est < 180 cm.
  • Sont soumises au permis de construire :
    • Les piscines non couvertes, dont la surface de bassin est > 100 m².
    • Les piscines couvertes, dont la surface de bassin est > 100 m², quelle que soit la hauteur de la couverture.
    • Les piscines couvertes, d’une surface de bassin < 100 m², dont la hauteur de couverture est > 180 cm.

Les commentaires sont fermés.