Remise en route des piscines : les 6 conseils des professionnels pour replonger dans le bonheur !

Selon la dernière enquête menée pour la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP) et du spa par le Cabinet Decryptis, plus de 15 % des maisons individuelles sont équipées d’une piscine* ! En 2018, le nombre de piscines privées installées en France a passé le cap des 2,5 millions.
Alors, pour que tous ces bassins soient prêts à accueillir les premiers plongeons de millions de Français dès les premiers beaux jours, c’est le moment de passer à l’action !

Pour réveiller les piscines après de longs mois d’hivernage, les professionnels mettent leur expertise à votre disposition et vous donnent 6 conseils faciles à suivre !

Des informations à retrouver dans le flyer réussir l’entretien de sa piscine permettant de connaitre les principales opérations à effectuer sur le bassin et disponible sur le site propiscines.fr.

Si la remise en route de la piscine est une démarche simple, qui peut bien évidement être réalisée par vos soins, elle peut également être déléguée à des professionnels titulaires du label Propiscines®, garantissant un haut niveau de savoir-faire !

Afin de trouver le professionnel Propiscines® le plus proche de chez vous au plus vite, il suffit de se connecter sur le site internet de la FPP :

propiscines.fr
Rubrique : Trouver un Pro

 

 

Piscine : 6 étapes pour une remise en route réussie

Voici les 6 actions simples à mettre en œuvre pour la remise en route de la piscine après un hivernage. On considère une piscine hivernée avec couverture :

1. Nettoyage

Pratiquer en premier lieu un brossage/nettoyage/retrait et remisage de la couverture en place après séchage.
Retirer les flotteurs d’hivernage.
Laver plages et margelles, depuis l’intérieur vers l’extérieur.
Nettoyer la ligne d’eau.

 

2. Rangement au sec

Ranger tous les éléments d’hivernage.

 

3. Vérification des équipements

Avant de remettre en service le système de filtration, vérifier la fermeture des couvercles et purges de la pompe et du filtre.
Graisser les joints si nécessaire.
Vérifier le bon niveau d’eau du bassin (¾ des skimmers).
Vérifier la bonne qualité du média filtrant
(sable, cartouche, verre, etc.).

 

4. Ouverture des vannes

Faire jouer successivement toutes les poignées de vannes…
Remettre en service l’armoire électrique.

 

5. Branchement des matériels

Fermer les différents contacts.
Actualiser l’horloge de programmation.
Mettre en route la filtration sur manuel.
Faire un balayage du bassin, au moyen du balai aspirateur manuel.

 

6. Traitement de départ selon l’état de l’eau

Pour ce faire, demander conseil à un professionnel si nécessaire. Par exemple en lui apportant l’eau de la piscine dans une bouteille, il pourra réaliser l’analyse approfondie et conseiller sur les produits à utiliser et la manière de faire.

Dans un premier temps procéder à l’analyse des paramètres de l’eau puis :

  1. Équilibrer l’eau pH/TAC/TH en tenant le pH entre 7,2 et 7,6. Rajouter de l’anticalcaire si besoin.
  2. Effectuer un traitement choc, par un ajout d’une concentration de produit désinfectant selon les préconisations indiquées sur les emballages.
  3. Mettre la filtration en manuel 24h/24h.
  4. Mettre en service les appareils complémentaires de traitement, de nettoyage, et de chauffage à l’issue du traitement de choc

 

*Source : FPP / Cabinet Decryptis – 2018


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *