Tendance pool staging : des équipements nouvelle génération pour des performances renforcées

L’enquête qualitative et quantitative, réalisée auprès des possesseurs de piscines par Decryptis* pour la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa, a mis en évidence l’envie que peuvent avoir certains possesseurs d’actualiser les équipements de leurs piscines. S’ils sont toujours en état de fonctionnement, ils constatent qu’ils montrent des signes d’usure ou peuvent créer des désagréments à l’utilisation. Il s’agit donc de les remplacer avec des matériels nouvelle génération, permettant de favoriser les économies budgétaires et la préservation de l’environnement. Les professionnels peuvent alors proposer des solutions permettant notamment de diminuer la consommation de la piscine, tant en eau qu’en énergie.

De nombreux facteurs permettent de diminuer la consommation d’énergie des systèmes de filtration. Les systèmes privilégient désormais l’allongement du temps de filtration sur la puissance : les petits moteurs, moins énergivores, ont pris le pas sur les gros. Pour optimiser la filtration, les réseaux hydrauliques sont également conçus pour faciliter la circulation de l’eau en limitant les pertes de charge. Les professionnels utilisent désormais un logiciel de calcul dédié pour créer les installations, notamment en simplifiant les réseaux pour éviter les coudes, les carrefours, etc.

De plus, la sensibilisation des propriétaires de piscines à la juste programmation des durées de filtration peut également permettre de limiter la consommation énergétique. Il faut notamment savoir que le temps journalier de filtration dépend de la température de l’eau.

Les pisciniers proposent également de nouveaux systèmes pour traiter l’eau, à l’image des systèmes à électrolyse. Au contact de la cellule de l’électrolyseur, le sel se transforme immédiatement en chlore qui détruit algues et germes avec une grande efficacité, avant de se retransformer en sel. L’électrolyse au sel repose donc sur un cycle perpétuel. Les professionnels développent également des produits de traitement alternatifs au chlore : à l’oxygène actif, à l’ozone, aux UV, etc.

Pour les piscines équipées de système de chauffage, la consommation d’énergie a été divisée par 9 entre 1980 et 2015. Elle est passée de 15 000 kWh/an en 1980, avec un réchauffeur électrique ou un échangeur ayant un rendement proche de 1, à 1 570 kWh/an aujourd’hui, avec une pompe à chaleur ayant un rendement proche de 4. En 2025, des solutions hybrides déjà existantes seront peut-être généralisées, avec des pompes à chaleur ayant un rendement proche de 6, le développement de systèmes de chauffage solaire, etc.

Par ailleurs, le fonctionnement et l’entretien de la piscine de demain peuvent être aujourd’hui simplifiés grâce à la gestion des tâches à distance et à leur automatisation. De très nombreuses innovations visant à faciliter l’utilisation et l’entretien des 

piscines sont déjà disponibles sur le marché. Par exemple : des robots 100% automatiques ; des coffrets électriques capables d’optimiser la filtration selon la température de l’eau ; des appareils de désinfection automatiques ou semi-automatiques, …

De plus, de nombreux systèmes sont désormais contrôlables à distance, par internet, pour surveiller et agir à distance sur l’état de l’eau, mettre en route l’éclairage, la pompe à chaleur, le robot, fermer le bassin, etc. Les paramètres à contrôler et les éventuelles anomalies rencontrées sont envoyés directement sur le smartphone ou la tablette pour permettre des interventions immédiates à distance.

Ce type d’équipement peut permettre à un piscinier de gérer un parc complet de piscines, de réaliser un diagnostic de l’état de l’eau avant de se déplacer pour organiser son intervention et, si besoin, de lancer des actions correctives avant son arrivée.

*Le cabinet Decryptis a mené une enquête qualitative et quantitative sur les possesseurs de piscines et a étudié leurs attentes et leurs actions en la matière. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *